Logo du lycée Jules Renard

Prépa PTSI - PT

Physique Technologie Sciences de l’Ingénieur

InstragramSuivez-nous sur Instagram @cpge_ptsi_nevers

Témoignages : informatique

Nos intégrations en école d’informatique

Chaque année, pratiquement un quart de nos élèves choisissent d’intégrer une école d’informatique. Il en existe de tous les niveaux, mais plusieurs de nos élèves intègrent les toutes meilleures. Ainsi, sur les trois années 2019, 2020 et 2021, il y a eu :

Liste des écoles d’informatique

ENSIMAG (Grenoble) : informatique, finance, cybersécurité, ... Plusieurs intégrations récentes (2 en 2019, 1 en 2021).
Telecom SudParis : informatique, télécommunications. D’anciens élèves travaillent dans la finance, le BigData ou la cybersécurité.
ENSEEIHT (Toulouse) : bonne école d’informatique. Voir témoignage ci-dessous.
ENSEIRB-MATMECA (Bordeaux) : informatique, finance. Un de nos anciens élèves a travaillé dans la finance à Londres.
ESISAR : école orientée cybersécurité. Plusieurs intégrations récentes (1 en 2019, 1 en 2020, 1 en 2021).
ENSEA : informatique, mécatronique, ... Un de nos anciens élèves travaille par exemple dans l’IA.
ISIMA : informatique, modélisation, cybersécurité. Plusieurs de nos élèves ont récemment intégré cette école.
Telecom Nancy : Cybersécurité, BigData. Voir les deux témoignages ci-dessous.
CYTECH (ex EISTI) : Informatique, Finance, Assurance. D'anciens élèves travaillent dans l’Assurance ou la Banque (trading).
Autres écoles (publiques) : POLYTECH, ISTY, ESIR, ENSIM, ENSIBS, SupGalilée, ENSISA Mulhouse, EIL Côte d'Opale, ENSSAT Lannion
Autres écoles (privées) : CPE Lyon, ECAM, ESIEE, ECE, EIGSI, EPF, ESIGELECT, ESILV, 3IL, EFREI, ESAIP, ESEO, ISEN/ISEP, ESTIA, EPITA

Il y aussi plusieurs autres écoles ayant une spécialisation en informatique en cours d'études (les Centrales, les IMT d’Alès/Douai, ...).

Témoignage de Julien, ingénieur iOS chez Apple

2003-2006 Lycée Maurice Genevoix, Decize
2006-2008 Prépa PTSI-PT à Jules Renard
2008-2012 École d’ingénieurs ENSEEIHT puis Master Informatique
(École Nationale Supérieure d’Électrotechnique, d’Électronique, d’Informatique, d’Hydraulique et des Télécommunications)

Après avoir terminé mon école à Toulouse, j’ai obtenu un Master en informatique aux États-Unis au Georgia Institute of Technology. J’ai ensuite décroché mon premier emploi il y a quelques mois en tant que « Software Engineer » chez Apple aux USA où je travaille dans le département iOS, contribuant au développement du système d’exploitation des iPhones et iPads.

Je tenais à remercier tous mes professeurs de Jules Renard pour les deux années passées en prépa. Je ne serai sûrement pas où je suis aujourd’hui sans la grande attention portée aux élèves dans cette classe et l’excellent enseignement reçu pendant ces deux années, certes difficiles, mais qui en valaient la peine.

Témoignage d’Alexandre, ingénieur business intelligence dans une banque luxembourgeoise

2011-2014 Lycée Jules Renard, Nevers
2014-2016 Prépa PTSI-PT à Jules Renard
2016-2019 Télécom Nancy (filière SIE, Systèmes d’Information d’Entreprise)

Après mes 3 années de lycée à Jules Renard, j’ai décidé de continuer et de faire la prépa pour deux principales raisons. La première, garder un certain confort en restant chez mes parents, dans la même ville, dans un lieu que je connaissais déjà. Second point important et notoire, le nombre d’élève par classe ! Nous étions entre 15 et 20 ce qui est deux fois moins que les autres prépas. Un élément décisif pour bien réussir ces deux années est de se sentir bien tout simplement et cette prépa le permet avec ce côté familial.

Après ces deux années et un concours plutôt réussi, j’ai réussi à intégrer TELECOM Nancy. Cette école est spécialisée dans les Sciences du Numérique, autrement dit l’informatique. Au cours de ces trois années de cursus ingénieur, j’ai décidé de me spécialiser dans les systèmes d’information et vers le côté Big Data de l’informatique. Pour mon stage de fin d’études, j’ai décidé de partir à l’étranger et de me confronter au milieu bancaire luxembourgeois, le domaine économique me passionnant depuis très longtemps.

Aujourd’hui, je travaille pour SWORD Luxembourg, une société de services spécialisée en informatique. J’ai continué ma mission dans la banque dans laquelle je travaillais durant mon stage. Plus spécifiquement, je fais ce que l’on appelle de la Business intelligence, un domaine en vogue depuis quelques années. L’idée principale est de fournir aux décideurs d’une société, les données nécessaires aux différents choix stratégiques à faire. À titre d’exemple, les entreprises vont vouloir classifier leurs clients, connaître les marchés spécifiques sur lesquelles elles sont leaders, … Il faut donc allier connaissance économique pour comprendre leurs différents besoins, mais aussi utiliser l’informatique et les outils à bon escient. Quant au pays du Luxembourg, il faut avoir une certaine rigueur et ne pas lésiner sur le travail à fournir : c’est un véritable challenge !

Témoignage de Tom, ingénieur sécurité dans une banque luxembourgeoise

2010-2013 Lycée Raoul Follereau, Nevers
2013-2015 Prépa PTSI-PT à Jules Renard
2015-2018 Télécom Nancy

Après mes deux années de prépa, j'ai intégré Télécom Nancy, une école bien encadrée avec un investissement personnel qui compte dans les résultats.

Je suis maintenant Ingénieur sécurité : Design et implémentation de projets réseau et sécurité (c'est une fonction assez vaste). C'est un travail toujours en équipe au moins deux et on a un chauffeur qui nous transporte de site en site. Les semaines sont à plus de 50h/semaines plus des week-end d'astreinte.

Témoignage de Bastien, consultant en informatique

2006-2009 Lycée Jules Renard, Nevers
2009-2011 Prépa PTSI-PT à Jules Renard
2011-2014 Telecom SudParis

Ayant effectué ma scolarité au lycée Jules Renard et désirant devenir ingénieur, la classe prépa de ce lycée me paraissait être un choix naturel. Bien que plus intéressé par l'informatique et l'électronique que par la mécanique, la prépa PTSI-PT reste assez généraliste et permet un large choix d'orientations futures. De plus, la taille des classes ainsi que l'implication des professeurs permet un très bon encadrement et de meilleurs résultats. Les méthodes de travail acquises permettent ensuite d'affronter l'école d'ingénieur ainsi que la vie professionnelle plus sereinement.

L'expérience de la prépa a été très enrichissante, et me sert encore aujourd'hui. Je la recommande fortement à tous les étudiants souhaitant devenir ingénieur.

À la suite de la prépa, j'ai intégré Télécom SudParis ou je me suis spécialisé dans les Systèmes d'Information. Après trois ans comme consultant dans un grand cabinet de conseil spécialisé dans les systèmes d'information, je suis maintenant directeur de projet dans une entreprise de création de produits et services numériques.

Témoignage de Léo, informaticien chez Bull

2005-2008 Lycée Jules Renard, Nevers
2008-2010 Prépa PTSI-PT à Jules Renard
2010-2013 ESIEA
(École Supérieure d’Informatique, Électronique, Automatique)

Après les deux années de prépas, j’ai fait le choix — difficile — d’intégrer une école privée : l’ESIEA. Ça a été trois années difficiles financièrement — c’est privé — et scolairement : je suis parti de zéro en informatique (vu que c’était ce que je voulais faire) quand d’autres étaient déjà formés dans cette matière. Mais trois années riches, avec un stage en Irlande sympa, des cours parfois extrêmement intéressants en sécurité informatique, des projets où je me suis impliqué. J’ai été diplômé de mon école en 2013 avec mention très bien.

J’ai pu trouver très vite un stage en sécurité informatique à Bull (racheté depuis par Atos, un grand groupe). J’ai travaillé sur un logiciel de gestion des identités et des accès. J’ai eu une proposition d’embauche avant la fin de mon stage (donc avant d’être diplômé). Le salaire était de 36 000 euros/an, en CDI, sans période d’essai. Je parle de CDI parce les quelques amis qui ont suivi un cursus en école de commerce n’ont pas eu cette chance. Certains sont toujours en CDD avec les désagréments que ça implique.

Ce premier emploi, que j’occupe depuis octobre 2013, m’a permis de voyager à plusieurs reprise en Europe, en Afrique et en Asie. Nos clients étant internationaux, il est parfois nécessaire de se déplacer chez eux pour bien cerner leurs besoins et répondre correctement à leurs attentes. C’était un des buts recherchés quand j’ai voulu être ingénieur : voir du pays. C’est donc satisfaisant.

C’est un emploi porteur pour ma carrière : on me donne des responsabilités sur des projets assez conséquents ; c’est un argument pour un futur job. C’est aussi un emploi qui offre autonomie et flexibilité : j’ai la possibilité de travailler de chez moi au besoin, je choisis mes horaires, et j’ai même pu sans problème obtenir une mutation à Lyon pour 2016. C’est un métier qui oblige à avoir une charge de travail conséquente. Il m’arrive de finir tard le soir (après 21 h) les jours où c’est nécessaire. Mais quelle que soit la formation, je pense que c’est nécessaire de beaucoup travailler pour un premier emploi.

Retour à la page des témoignages.